#sénégal Jouant à guichets fermés, »You » prouve qu’il reste le »Roi du « Mbalax »

#sénégal Jouant à guichets fermés, »You » prouve qu’il reste le »Roi du « Mbalax »

182
PARTAGER

BUZZ DU JOUR CLIC ICI

Samedi 09 Juillet 2016- Une marée humaine , hommes, femmes et enfants, de tous âges ont commencé à affluer vers le cadre du CICES dès 20h, alors que le concert du chanteur Youssou Ndour ne devait commencer qu’aux environs d’1 heure du matin selon des informations glanées de ce membre du staff de « l’enfant prodige de la Médina ». Les plus heureux sont ceux qui ont déjà un billet à la main, car le spectacle se déroule à guichets fermés. Le temps passe et la foule est plus nombreuse aux alentours de l’esplanade du CICES.
Des gendarmes préposés agents de la circulation automobile, placés à l’entrée du CICES, essayent de dégager le long encombrement. Des passagers bloqués dans des voitures n’hésitent pas à en descendre et continuer le chemin à pied. « Trouve une place où te garer, puis téléphone-moi. Je t’attends à l’entrée », dit un jeune homme à son ami, avant de se diriger avec sa copine aux formes généreuses, presque en courant vers l’imposante tente aménagée pour la circonstance.

« You » annonce « Africa Reek »

Des heures passent. L’horloge affiche 23h. La bonne musique de chez Davido distillée et le play back d’Elhaj Keïta n’y feront rien. Ce denier, nouveau talent, est même hué. Le public compacte,las d’attendre son « Roi », fini par siffler, houspiller à gorges déployées. Soudain surgit,d’on ne sait où Ibrahima Loucard plus connu sous le pseudo de Carlou D. Il réussit à « étancher » un peu la soif du public qui ne réclame que Youssou Ndour et son Super Etoile. Puis, s’installe quelques minutes après la prestation de Carlou, les musiciens de l’artiste interplanétaire. Annoncé par l’incomparable Dj Boub’s, ces virtuoses montent sur scène. Le public en extase, se déchaine lorsque « You » apparait. Vêtu d’un impeccable ensemble costume bleu marine huilé agrémenté d’un gilet, l’auteur de Senegal Reek s’empare de son légendaire micro sans fil entonnant un « Namonalène sama gars yi » avant d’entamer le concert. « Doylu » est magistralement revu et corrigé. Moment choisi par un des incondtionnels du « Roi » pour monter sur scène pour lui filer des liasses d’argent. Du tic au tac, l’auteur de « Doylu » lui lance: « tout ce que tu me donneras je l’offre au public particulièrement aux femmes ». Joignant la parole à l’acte, « You » distribue des billets de banque à ses fans qui n’en reviennent pas.
Puis, il annonce la sortie de son opus international intitulé « Africa Reek ».Mais, auparavant ses mordus auront la primeur d’un single prévu d’ici la semaine prochaine.

Respirant la forme, « You » qui semble rajeunir avec des cellules apparemment bien régénérées, se permet de se promener sur l’allée installée à la devanture de la scène qui n’a rien à envier à celles que l’on voit sur l’échiquier international. Comme dopé par l’accueil enthousiaste du nombreux public, le non moins ministre de la République enchaine les tubes. Il puise dans le tiroir de ses anciens d’oeuvre qu’il mélange avec quelques morceaux de Senegal Reek.
A l’ère des comètes artistiques disparaissant rapidement, l’étoile « You » et son légendaire Super …Etoile brillent sans la moindre éclipse depuis plus de quarante ans. Pour ainsi dire qu’il reste « the King ».
Ce n’est pas le public du Cices,satisfait après plus de deux heures de « live » des plus époustouflants, qui nous démentira…

Jouant à guichets fermés,"You" prouve qu'il reste le"Roi du "Mbalax"

BUZZ DU JOUR CLIC ICI