Vi-ol : Papis Gadiaga introduit ses doigts dans les parties in-times de...

Vi-ol : Papis Gadiaga introduit ses doigts dans les parties in-times de sa victime et la vio-le

859
PARTAGER

Attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre du délits de viol, le sieur Papis Gadiaga  a nié tous les faits qui lui sont reprochés. Ce qui a nécessité un dernier renvoi pour la comparution d’un des témoins.
C’est au quartier de Pikine que l’affaire s’est produite notamment en début de septembre. Selon les déclarations de M.M, le mis en cause lui avait emprunté son téléphone. Quant elle est partie le récupérer, il en a profité pour la violer.
Papis l’a tirée et plaquée au sol, avant d’introduire son doigt dans son vagin et enfin son pénis.
La famille a tenté de dissimuler la vérité.
Quelques jours plus tard, et à cause de multiples malaises, la dame M.M a fini par dire à sa sœur qu’elle a été victime de viol.
Pour éviter toute accusation gratuite, une réquisition a été faite à l’hôpital  et dans les conclusions du médecin, on pouvait lire qu’il s’agit d’une suspicion d’abus sexuel dont l’examen clinique renseigne des déchirures hyménales anciennes.
Interrogé, le mis en cause a nié catégoriquement les accusations de la présumée victime et affirme que rien de ce qu’elle raconte ne s’était passé. Selon lui, la fille lui parlait de sexe durant toute la journée. Le soir, elle est venue le trouver sur la terrasse après un moment de discussion, M.M  lui a montré ses seins et son slip, puis a posé sa main sur son épaule.  C’est ainsi qu’il l’a poussée et ils sont tombés par terre. Finalement, l’affaire a été renvoyée…