Vers la commémoration du séjour de Cheikh Ahmadou Bamba à Diourbel

Vers la commémoration du séjour de Cheikh Ahmadou Bamba à Diourbel

244
PARTAGER
Les quinze ans de présence de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké à Diourbel (1912-1927) vont faire l’objet d’une commémoration les 22, 23 et 24 décembre prochains à l’initiative du dahira « Mafatihil Bichri », a appris l’APS.
« Mafatihil Bichri » est une association de disciples mourides décidés à vulgariser et fructifier les enseignements du séjour du fondateur du mouridisme à Diourbel où il était gardé en résidence surveillée.

Les manifestations prévues se tiennent avec la bénédiction du khalif général des mourides, Cheikh Sidy Makhtar Mbacké qui a magnifié l’initiative et insisté pour la pérennisation de l’événement.Auparavant les initiateurs du magal avait reçu les faveurs de Serigne Mountakha Mbacké qui veille sur le legs de Serigne Touba à Diourbel.

« Je lance un appel à tous les musulmans, à tous les mourides du Sénégal et de la diaspora pour venir participer à ce magal des 15 ans de séjour de Serigne Touba à Diourbel. C’est inédit, c’est la première fois que cela se réalise ici à Diourbel », a dit le responsable des relations extérieures du dahira , Serigne Modou Diakhaté.
Des marches, des conférences et des chants religieux sont prévus pour meubler les journées. Aussi, un hommage sera rendu à Mame Diarra Bousso, le 22 décembre et à Mame Cheikh Ibrahima Fall, le lendemain. La cérémonie officielle se tiendra le 24 décembre.
En prélude à l’événement, le dahira a organisé, samedi et dimanche, des journées de consultation gratuite et de don de médicaments en collaboration avec le réseau des cadres du Baol (RECAB). Un staff médical d’une trentaine de médecins de diverses spécialités a été mobilisé.

« Hier, nous avons vu 800 patients. Aujourd’hui, je pense que nous atteindrons le même chiffre. Il y a beaucoup d’hypertension artérielle, pas mal de cas de diabète, d’arthrose et de myalgie ainsi que quelques cas de gynécologie. Des cas liés à la pédiatrie et à l’ophtalmologie ont aussi été notés », a souligné le professeur Lamine Guèye, président de la commission médicale du RECAB.Aussi, une conférence a été organisée pour sensibiliser les femmes sur le cancer du sein.