#sénégal Prolongations du concert de Bercy : Vers un « rakhass »...

#sénégal Prolongations du concert de Bercy : Vers un « rakhass » judiciaire ?

167
PARTAGER

Buzz du jour clic ici

Buzz du jour clic ici

Le « rakhass » du Bercy de Waly Seck risque d’avoir lieu au tribunal et pour cause. Les organisateurs ont été frustrés par quelques actes posés par le jeune chanteur. Après un concert réussi, les artistes ont l’habitude de convier leurs fans à ce qu’il est convenu d’appeler un « rakhass ». Mais, pour le Bercy de Waly Seck, les prolongations risquent d’avoir lieu devant dame justice. La raison de cette éventualité, c’est que les organisateurs du rendez-vous du 04 juin dernier ne sont pas du tout contents de l’artiste. En conférence de presse samedi passé à Paris, Moustapha Dieng de Sen Art Vision et Khadim Dia qui pilote Vouzenou ont vivement condamné le fait que Waly Seck ait fait croire à certaines sommités du pays que le concert de Bercy était son initiative. Ce, accuse-t-il, aux fins de leur soutirer de l’argent. En effet, il a été fortement relayé dans la presse en ligne que le puissant homme d’affaires Harouna Dia aurait joué les pompiers pour sauver in-extremis le méga-concert de Bercy. Mais selon les organisateurs, il n’en est rien. Ils ont précisé dans la foulée avoir respecté tous les termes du contrat qui les liait avec le jeune « faramarène » qui, selon Dieng et Dia, a reçu 60 millions pour sa prestation du samedi 04 juin à Paris. Ils ont aussi dénoncé le manque de reconnaissance de Waly Seck qui n’a pas « daigné rendre César ce qui appartient à César ». « Il n’est pas venu à Paris de son propre gré », rappelle Moustapha Dieng. L’immixtion de Bougane Guèye Dany dans l’organisation de cet événement a été aussi indexée. A en croire le patron de Sen Art Vision, le boss du groupe D-Médias par ailleurs beau-frère du chanteur n’avait pas à s’immiscer de la façon qu’il l’a faite à Paris alors qu’il n’avait aucune maîtrise des tenants et aboutissants du concert. Mais, pour certains observateurs, ce début de mésentente entre les organisateurs du concert du 04 juin et Waly Seck corrobore la thèse selon laquelle l’événement s’est avéré un fiasco. Le journal du groupe Futurs médias a enquêté pour débusquer qu’en lieu et place de 20300 places qui constituent la capacité d’accueil du nouvel Accor Arena Bercy, Waly Seck n’a vendu que 7100 billets, soit le tiers. Et pour cacher ce « trou », les organisateurs ont usé de subterfuge pour que la salle soit retaillée de sorte à faire croire que la nouvelle coqueluche de la musique sénégalaise a rempli la salle.
buzz.sn

Buzz du jour clic ici

Buzz du jour clic ici