#sénégal Me Amadou Sall : « Karim, on lui a imposé des conditions,...

#sénégal Me Amadou Sall : « Karim, on lui a imposé des conditions, il a donné sa parole… »

160
PARTAGER

BUZZ DU JOUR CLIC ICI

L’avocat Amadou Sall s’est prononcé, hier, sur la libération de Karim Wade qui continue de susciter la polémique. Invité, hier, sur la Tfm, Me Sall a confirmé qu’il y a eu bel et bien « des tractations », qui ont conduit à l’élargissement de son client et son départ pour « l’exil ». « Quand il est sorti, le fils aîné du khalife général des mourides l’attendait quelque part où il l’a reçu et a formulé des prières. Ce qui veut dire qu’il y a eu des tractations à ce niveau », a dit le responsable libéral. Outre les chefs relgieux de Touba et Tivaouane, Me Sall révèle aussi que « des amis de Karim Wade sont intervenus » dans les « négociations ». A la question de savoir est ce que le gouvernement lui a ordonné de quitter le territoire juste après sa libération, l’avocat s’est voulu clair : « Absolument, je le confirme ». « Aujourd’hui, Karim Wade, s’il le voulait, demain, il sera au Sénégal. Il a la liberté de ses mouvements. Mais, il ne le fait pas, pour une seule raison, c’est qu’on lui a imposé des conditions. Pour toutes ces raisons, l’Emir du Qatar lui a dit, puisque sa présence pose problème de maintien de l’ordre, des gestions de sécurité, alors je t’invite à venir chez moi. Voilà, c’est tout ». Selon Me Sall, Karim Wade n’a pas signé une demande de grâce. Karim, on lui imposé des conditions. Il a donné sa parole et il acceptera un certain nombre de ces conditions ».

BUZZ DU JOUR CLIC ICI