#Sénégal CHEIKH SECK, député, coordonnateur du sous-groupe du PS à l’Assemblée nationale...

#Sénégal CHEIKH SECK, député, coordonnateur du sous-groupe du PS à l’Assemblée nationale déclarait : «Barthélémy Dias n’a déposé aucune demande pour la levée de son immunité parlementaire…»

137
PARTAGER

La récente convocation du maire de Mermoz Sacré-Cœur dans le cadre de l’affaire Ndiaga Diouf a surtout soulevé la question son immunité parlementaire. Ce dernier avait d’ailleurs soutenu en avoir demandé la levée depuis très longtemps. En atteste les nombreuses lettres parvenues à la rédaction de Leral, lettres adressées au Président Moustapha Niasse, aux députés Moustapha Diakhaté, Hélène Tine, Seydina Fall, Cheikh Seck et Seynabou Wade… A travers ces correspondances publiées par Leral, Barthélémy Dias demandait la levée de son immunité parlementaire pour se rendre à dame justice.

Pourtant, le député et coordonnateur du sous-groupe du PS à l’assemblée nationale, Cheikh Seck, a soutenu le contraire. A l’en croire, «Barthélémy Dias n’a déposé aucune demande pour la levée de son immunité parlementaire».

Cette déclaration a été faite en marge de la conférence de presse organisée, récemment, par le Parti Socialiste, plus précisément par les pros Tanor.

«Je suis à l’aise pour parler de l’affaire Barthélémy, en ma qualité de député, coordonnateur du sous-groupe des socialistes à l’Assemblée et membre de la Conférence des présidents depuis cinq ans. Les documents qui sont déposés à l’Assemblée nationale en instance sont examinés par la Conférence des présidents et depuis cinq ans, je ne me rappelle pas une fois qu’on ait examiné une demande de levée de l’immunité parlementaire de notre camarade Barthélémy Dias.» déclarait-il.

Alors que Barth’ clame urbi et orbi qu’il a adressé une correspondance au président de l’Assemblée nationale depuis deux ans pour la levée de son immunité parlementaire, son camarade de parti affirme le contraire.

«C’est bien de parler dans la presse, mais à la Conférence des présidents, nous n’avons jamais enregistré en instance un document relatif à une demande de levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Dias. S’il veut la levée de son immunité, il n’a qu’à nous envoyer tout de suite la demande et à la prochaine Conférence des présidents, nous allons l’examiner et y donner suite. Si c’est la justice qui le veut, les instances judiciaires n’ont qu’à demander au président de l’Assemblée nationale pour que le dossier soit examiné.» renchérit le parlementaire.

img_0694 img_0695 img_0696 img_0697 img_0698 img_0699