Peut-on faire l’amour bio ? Quand le se-xe se met au vert

Peut-on faire l’amour bio ? Quand le se-xe se met au vert

191
PARTAGER

une philosophie de vie écolo, même au lit, c’est possible. On vous le répète suffisamment (mais c’est toujours bien de le dire) : il n’y a pas de mal à se faire du bien, au contraire… mais il est possible de faire encore mieux. Pour soi et pour l’environnement. Car non, les préservatifs les plus utilisés ne respectent pas la planète. Et oui, la pilule contraceptive en veut à notre écosystème, tout comme la plupart des sextoys et autres lubrifiants.

Mais pas de panique, il est désormais possible de mettre sa sexualité au vert, pour le plus grand bonheur de votre santé et de celle de notre chère planète. Côté hygiène, il existe déjà un certain nombre d’alternatives, notamment pour les protections féminines dont nous avons déjà parlées. Pour la sexualité, nombreuses sont les innovations qui encouragent à adopter une attitude responsable et verte. Florilège de vos nouvelles futures pratiques sexo et écolos.

Des préservatifs qui protègent aussi l’environnement

Parce que le préservatif protège des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses non désirées, ce moyen de protection et de contraception est loin d’être inoffensif pour la planète. Des milliards de préservatifs sont utilisés chaque année dans le monde, et donc autant de latex et d’emballages en aluminium, trop nombreux à se retrouver dans la nature ou dans les toilettes, pour finir leur course dans les fleuves ou océans.

Une pollution qui peut être évitée puisqu’il existe une alternative aux traditionnelles « capotes ». Des préservatifs en latex naturel peuvent effectivement les remplacer. Ils sont estampillés de la certification RFSU, sans substance chimique et biodégradables. Il en existe plusieurs, de toutes les couleurs, mais toujours écolos, disponibles dans les magasins bio, certaines parapharmacies, sur le site de Green Condom ou chez Bivea. De même pour les préservatifs féminins, que l’on peut trouver sur le site de Plim, ou par encore sur Bivea.

Sex toys et lubrifiants se mettent au vert

Il en va de même pour les lubrifiants, qui ne vous veulent pas forcément du bien, et à la planète, non plus. Les plus utilisés peuvent contenir ses parabènes, nocifs pour la fertilité masculine et multipliant les risques de cancers hormonaux, comme le rapporte l’association Générations Cobayes, qui prône l’éco-orgasme. D’autres occultent quant à eux totalement leur composition, ce qui n’est pas plus rassurant. Heureusement pour les protecteurs de l’environnement, il existe des lubrifiants écolos, de fabrication française et sans produits chimiques, disponibles sur le site de Greenweez ou Bivea.

Même bilan pour les sextoys. Malheureusement, si votre ami de plastique peut vous procurer du plaisir, il n’en est pas moins – trop souvent – néfaste pour vous et pour l’environnement. Penchez-vous sur leur composition, vous y trouverez sûrement des produits chimiques appelés phtalates, substances cancérogènes et perturbateurs endocriniens qui dérèglent vos hormones, et peuvent affecter votre fertilité, que vous soyez un homme ou une femme.

Ainsi, plusieurs solutions de remplacement s’offrent à vous. Pour des sextoys sans phtalates, découvrez les objets sexuels du site L’arbre des Plaisirs ou sur Abylis. Pour des godemichés écolo, en bois, direction eco-sapiens. Dans tous les cas, sortez cou-verts !