Le Pm et son passage à l’Assemblée Nationale en exergue

Le Pm et son passage à l’Assemblée Nationale en exergue

140
PARTAGER

Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS traitent en priorité du passage du Premier ministre la veille à l’Assemblée nationale où Mahammad Boun Abdallah et son gouvernement faisaient face aux députés pour répondre à des questions d’actualité. « Ce grand oral a été l’occasion, pour le chef du gouvernement, d’évoquer des sujets comme le dossier sur le pétrole et le gaz, et d’autres thèmes d’actualité.

Cet exercice qui est devenu un rituel dans le calendrier républicain a permis aux élus d’interpeller les ministres sur certains dossiers », parmi lesquels la marche avortée de l’opposition, il y a 15 jours, rapporte Le Soleil. Le Premier ministre « a apporté des réponses aux questions qui ont été évoquées. Mohammad Boun Abdallah Dionne et son gouvernement ont, pendant 122 minutes, donné des éclaircissements sur la croissance, le calendrier électoral, la confection des cartes biométriques, entre autres », écrit Libération.

Les débats n’en étaient pas moins « musclés », si l’on en croit le journal Le Quotidien. Les échanges « n’ont pas seulement porté sur les questions politiques », le Premier ministre ayant été aussi « interpellé sur des questions économiques, notamment la découverte du pétrole, la relance de Dakar-Bamako ferroviaire, la tarification du tronçon Diamniadio-AIBD-Sindia de l’autoroute à péage », note ce journal. Il souligne qu’au sujet de « la répression policière de sa marche du 14 octobre » par exemple, « l’opposition a demandé au gouvernement (…) d’abroger l’arrêté Ousmane Ngom.

Rappelant que c’est le défunt régime qui a initié ce texte de loi, le gouvernement a prévenu qu’il ne cessera d’y avoir recours ». De même, le débat sur la convention signée entre l’Etat du Sénégal et la société Petro-Tim, entretenu « depuis un bon moment par l’opposition », « a été pourtant soulevé hier par un député de la majorité qui a demandé d’amples explications au gouvernement sur la question », signale Enquête. « Du coup, celui-ci a coupé l’herbe sous les pieds de l’opposition qui s’est montrée moins bavarde que d’habitude », relève ce journal.

Du coup, L’Observateur titre : « Pétrole, gaz, agriculture, marche de l’opposition….le PM et son gouvernement répondent à tout ». « Ça marche », affiche La Tribune, résumant le propos du Premier ministre au sujet du bilan de son gouvernement. « Dionne promet des lendemains qui chantent », renchérit Le Témoin quotidien. « Dionne vend aux députés un +Sénégal en chantier+ » (Le Populaire), et au final, « réussit son show » (L’As). Le Sénégal « est bien en chantier », a assuré le chef du gouvernement à l’issue d’une « séance d’explication qui a duré trois heures et au cours de laquelle Mahammad Boun Abdallah Dionne a été interpellé sur 14 questions », détaille Le Populaire.

Selon Sud-Quotidien, le face-à-face entre le Premier ministre et les députés, en fin de compte, « n’a pas été houleux. La majorité avait plus de temps de parole. Et les questions posées par la coalition Bennoo Bokk Yaakaar tournaient autour des réalisations gouvernementales ». « Une face de très mauvais goût », estime Walfquotidien. « Tout ça pour ça, comme dirait l’autre. Toute la République a été mobilisée pendant toute une journée pour permettre à des ministres de réciter une leçon », écrit ce journal, ajoutant : « Vivement la fin de cette mascarade ». BK

 

Auteur: APS – APS