Khady, professionnelle du se-xe à Scat-Urbam : « Mes clients arrivent ici,...

Khady, professionnelle du se-xe à Scat-Urbam : « Mes clients arrivent ici, l’air très stressés et rentrent après épanouis »

131
PARTAGER

L’offre de service de ces prostituées semble être la convoitise de certains hommes. « Personnellement, je me pose des question. Si, je pouvais vous dire ma clientèle, vous serez stupéfait. Il m’arrive de recevoir des hommes très respectés de par leur position sociale. Certains même prêchent  la religion ou restent des donneurs de leçons de morales au quotidien dans différents médiums  audiovisuels. Ceux-là passent ici, discrètement pour profiter de ma compagnie », dévoile cette professionnelle du sexe, nichée dans son « appart ».

Lèvres charnues, souriante et très prolixe dans ses approches, Khady étale son tableau de chasse.  « Je vis de cette activité depuis plus de quatre ans. Je m’en sors bien. Mes clients sont souvent comme des enfants. Ils arrivent ici, l’air très stressés. Mais, ils rentrent après épanouis. Je m’occupe bien d’eux », s’enorgueillit la résidente de Scat-Urbam.

Cette belle créature qui se définit en vraie professionnelle est sûre d’une chose. C’est que son option a moins de risques et reste très payante. Personne ne viendra chez vous pour vous embêter, « Diama Rekk ».  Seulement, constate Khady, l’option de traquer une clientèle à travers la toile rapporte beaucoup plus aux professionnelles du sexe. Vivant dans un luxe frappant, elle confirme cette remarque. Elle s’en sort bien…