Julian Assange « n’oublie pas et ne pardonne pas »

Julian Assange « n’oublie pas et ne pardonne pas »

156
PARTAGER
(FILES) This file photo taken on February 05, 2016 shows WikiLeaks founder Julian Assange addressing the media from the balcony of the Ecuadorian embassy in central London. Swedish prosecutors dropped a seven-year rape investigation into Julian Assange on May 19, 2017 a legal victory for the WikiLeaks founder who has been holed up in the Ecuadoran embassy in London since 2012. / AFP PHOTO / Jack Taylor

Julian Assange a assuré qu’il « n’oublie pas et ne pardonne pas » d’avoir été « détenu pendant sept ans » dont cinq à l’ambassade d’Équateur à Londres, dans un tweet envoyé vendredi après avoir remporté son bras de fer avec la justice suédoise.

« Détenu pendant sept ans sans charges pendant que mes enfants grandissaient et que mon nom était trainé dans la boue. Je ne pardonne pas et n’oublie pas », a tweeté le fondateur de WikiLeaks, alors que la justice suédoise a abandonné ses poursuites pour viol contre l’ex-hacker australien.

L’Equateur appelle le Royaume-Uni à fournir à Assange une « sortie sûre » du pays
L’Equateur a salué vendredi la décision de la justice suédoise d’abandonner les poursuites pour viol contre Julian Assange, appelant le Royaume-Uni à « fournir une sortie sûre » du pays au fondateur de WikiLeaks. « Le mandat d’arrêt européen n’est plus valide. Le Royaume-Uni doit fournir une sortie sûre à M. Julian Assange », réfugié depuis cinq ans dans l’ambassade d’Equateur à Londres, a affirmé sur Twitter le ministre équatorien des Affaires étrangères, Guillaume Long.

7sur7.be