des chefs d’Etat de la Cedeao à l’investiture d’Adama Barrow le 19...

des chefs d’Etat de la Cedeao à l’investiture d’Adama Barrow le 19 janvier

148
PARTAGER
Les Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),ont décidé samedi à Abuja (Nigeria) de maintenir les résultats de la présidentielle du 1 er décembre en Gambie et d’assister à l’investiture du président élu Adama Barrow, le 19 janvier prochain, a-t-on appris de source officielle.
Cette décision a été prise lors de la 50é session de la Conférence des chefs d’Etat et gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement dont le président Macky Sall ont pris part à cette rencontre au cours de laquelle ils ont discuté sur divers sujets dont la situation politique en Gambie.
« Tous les Chefs d’Etat assisteront à l’investiture du président élu Adama Barrow qui prêtera serment le 19 janvier 2017, conformément aux dispositions de la Constitution gambienne », ont-ils dit dans le communiqué final dont copie a été transmise dimanche à l’APS.
Le président Jammeh, au pouvoir depuis plus de 22 ans, a reconnu sa défaite et félicité l’opposant Adama Barrow le lendemain du scrutin présidentiel du 1 er décembre dernier
Il a par la suite rejeté les résultats publiés par la Commission électorale indépendante et appelé à de nouvelles élections. Son parti (APRC) a introduit le 13 décembre dernier un recours auprès de la Cour suprême pour contester les résultats de l’élection présidentielle.
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement sont convenus de maintenir le résultat de l’élection du 1er décembre 2016 en République de Gambie et de garantir la sécurité et la protection du Président élu, Adama Barrow.
Ils appellent le président Yahya Jammeh à accepter le verdict des urnes et de s’abstiennir de « tout acte de nature à compromettre la transition et le transfert pacifique du pouvoir au président élu ».
Ils ont aussi appelé le gouvernement et les partis de la Coalition à faire preuve de retenue, afin de préserver l’unité nationale et de travailler à ce que la volonté exprimée par le peuple gambien, le 1er décembre 2016 soit respectée.
La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement demande à l’Union africaine et les Nations Unies d’avaliser les décisions prises sur la situation en Gambie et leur appui aux efforts de médiation de la CEDEAO ainsi que toute forme d’assistance technique nécessaire.
Elle prendra toutes les actions nécessaires pour faire appliquer les résultats des élections du 1er décembre 2016.
Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO encouragent toutes les parties prenantes, à l’intérieur et à l’extérieur de la Gambie à faire preuve de retenue, à respecter l’état de droit et à assurer une transition pacifique du pouvoir.
Ils exhortent les forces de défense et de sécurité gambiennes à exercer leur mandat de façon républicaine et assurer la protection des personnes et des biens.
Aps