Connaissez-vous toutes ces orientations se*x.uelles?

Connaissez-vous toutes ces orientations se*x.uelles?

208
PARTAGER

Hétérosexualité, homosexualité ou bisexualité ne sont que les trois orientations sexuelles les plus connues. Il en existe bien d’autres, marquées par des tendances sentimentales tantôt sophistiquées, tantôt… absentes.

Quand Miley Cyrus a confié cet été au magazine Elle sa pansexualité, de nombreux lecteurs ont fait la connaissance, par la même occasion, de l’existence de ce terme. Mais cette orientation n’est pas la seule, comme le prouve cette liste, non exhaustive, de nuances en la matière.

Asexualité

Une personne asexuelle n’éprouve pas d’attirance sexuelle pour autrui. Il/Elle peut apprécier la beauté de quelqu’un sans pour autant le/la désirer sexuellement. L’affection et la tendresse remplacent le désir dans la relation avec l’autre.Aromantisme
Une personne aromantique ne ressent pas le besoin de vivre une relation amoureuse, c’est-à-dire basée sur les sentiments. L’aromantique a une vie sexuelle mais ne respecte pas le principe de « l’exclusivité monogame » (main dans la main, baisers, etc.). Son besoin d’empathie peut par contre être comblé par des marques de soutien mais uniquement de nature platonique.

Grisexualité
Un grisexuel (« graysexual ») se situe entre l’asexualité et la sexualité « ordinaire ». Comme un dilemme constant entre les deux, une inconsistance permanente. Un certain « flou artistique » au niveau des pulsions instinctives, en somme.

Demisexualité
La demisexualité consiste à ne ressentir de l’attirance sexuelle que pour son partenaire de longue date, c’est-à-dire uniquement dans un contexte de relation sérieuse et durable. Une forme de fidélité sincère et absolue teintée de timidité saupoudrée d’une quête d’exclusivité.

Demiromantisme
A l’image du demisexuel, le demiromantique n’éprouve de sentiments amoureux que dans le cadre d’une relation émotionnellement intime. Le partenaire de longue date a donc le monopole de ses attentions et intentions romantiques.

Lithromantisme
Une personne lithromantique vit l’expérience d’un amour romantique mais ne souhaite pas que ses sentiments soient réciproques. Un désir de romance à sens unique assez complexe et ambigu.

Pansexualité
Une personne pansexuelle aime tout le monde. Elle est du moins capable de tomber amoureuse d’une personne hétérosexuelle, homosexuelle, bisexuelle, transsexuelle, voire intersexuelle (état intermédiaire entre l’homme et la femme). Miley Cyrus est sans conteste la plus célèbre représentante de cette catégorie.

Polysexualité
La polysexualité englobe une attirance naturelle pour de nombreuses formes de sexualité mais pas forcément toutes. Une forme de pansexualité à la carte: un désir pour les femmes, les hommes déguisés en femme et les transsexuels par exemple.

Panromantique
Les panromantiques peuvent tomber amoureux de n’importe qui mais sans intérêt sexuel. La recherche du sentiment prend le dessus sur le désir charnel. Ils cultivent l’amour universel dénué de sexe.

Skoliosexualité
Une personne skoliosexuelle n’est pas naturellement attirée par les personnes « binaires », c’est-à-dire qui se reconnaissent telles que la nature les a créées, mais par les femmes qui se sentent hommes, les hommes qui se sentent femmes, les transsexuels et les drag queens.

Homosexualité platonique
L’homosexualité platonique consiste en une forte amitié entre deux personnes de même sexe, une complicité intense, « au-delà de l’amitié », mais inscrite dans une relation asexuelle. Une forme de « bromance » (de « BROther » et « roMANCE »).