Ces voitures fabriquées en Afrique vont-elles conquérir le continent ?

Ces voitures fabriquées en Afrique vont-elles conquérir le continent ?

350
PARTAGER

La frénésie des constructeurs automobiles à investir en Afrique n’a jamais été aussi palpable. Renault-Nissan, Peugeot, et même certaines marques chinoises et allemandes ne veulent pas rater l’essor que connaît l’Afrique en matière d’achat de voitures. Pourtant, quelques constructeurs locaux résistent encore à ce tsunami d’investissements et d’importations, et cherchent à développer des véhicules Made in Africa. Voici un tour d’horizon ce qui se fait le mieux sur le continent en matière de construction automobile.

La Fulgura

C’est Abdessalam Laraki, designer marocain, qui est à l’origine de la conception de cette voiture exotique. D’abord diplômé en design automobile à l’école Franco Sbarro en Suisse, il se tourne ensuite vers le design des matériels de sport au Art Center Europe. Après une riche carrière de conception navale (yachts, bateaux de luxe, etc.), il se lance le défi en 2000 de fabriquer la première voiture marocaine : la Laraki Fulgura. Une voiture présentée pour la première fois au salon de l’automobile de Genève en 2004. La Fulgura sera construite à 99 exemplaires numérotés.

 

La Borac

Suite à ce succès, Abdessalam Laraki et son équipe lancent un second modèle nommé Borac en 2005. Équipée d’un moteur Mercedes-Benz V12 de 6.0L, la Borac délivre 540 chevaux et avale le 0-100km/h en 4,5 secondes. Sa production devait démarrer en 2011 mais le design final n’a jamais été révélé.

L’Epitome

RECEVEZ NOS ARTICLES PAR EMAIL. DÉJÀ 50,000 INSCRITS !

En 2013, Abdessalam Laraki lance la sublime Epitome : un monstre de 1200 chevaux qui pèse plus de 1,2 tonnes. Présenté lors du Concours d’Élégance de Pebble Beach, ce modèle utilise le même chassis que la Chevrolet Corvette C6.

 

Produite à neuf exemplaires

Vendue aux alentours de 2 millions de dollars, l’Epitome ne sera produite qu’à neuf exemplaires. Sur son compte Instagram, le rappeur d’origine marocaine French Montana a fièrement annoncé qu’il figurait parmi les acquéreurs.

L’Izis, le rêve tunisien

En 2007, Zied Guiga, un entrepreneur tunisien, créé Wallyscar, un constructeur automobile, made-in-Tunisia et basé à La Marsa. En 2008, Wallyscar créé la surprise au salon de l’automobile de Paris avec son modèle Izis, dont l’aspect rappelle celui des Jeeps américaines. Il ne sort qu’une centaine de véhicules par an des usines Wallyscar pour l’instant. Toutefois, ces voitures sont vendues bien au-delà des frontières de la Tunisie et notamment au Quatar, en France, en Espagne et à Panama !

L’Izis II

En 2016, Wallyscar annonce la commercialisation de l’Izis II.  Vendue pour environ 11000 euros, l’Izis II est équipée d’un moteur Peugeot 3 cylindres qui délivre 72 ch. Ce coupé décapotable est économique et peut atteindre les 158 km/h.

La Innoson, une voiture 100% Nigériane

La Innoson est la première voiture Nigériane lancée par l’homme d’affaires Innocent Chukwuma. La société de fabrication Innoson Vehicle Manufacturing produit ce modèle avec des pièces 100% nigérianes, d’où son exclusivité. Ce véhicule est commercialisé depuis 2014.

Une véritable industrie

Aujourd’hui, Innoson emploie 7000 personnes au Nigéria et produit 10 000 véhicules par an, une capacité qui devrait augmenter à 50 000 par an. Le constructeur de cette voiture a annoncé ses intentions de faire connaître la marque bien au-delà des frontières du Nigéria. Une aubaine pour le Nigéria, dans un contexte de chute des revenus liés au pétrole.

Kantaka, une voiture qui promet

Kantaka est un 4×4 construit au Ghana et ambitionne de devenir un concurrent sérieux aux SUV européens et américains. Une voiture aux lignes épurées et qui n’a rien à envier aux célèbres SUV américaines.

Des véhicules de police made-in-Africa

Les premières ventes ont débuté en 2015. Le succès fut tel que la police du Ghana a commandé ces bolides flambants neufs.

La Kiira EV SMACK

Cette voiture qui nous vient tout droit de l’Ouganda et plus spécialement de Kiira Motors Corporation (KMC), développée à la base par des étudiants, vous fera penser à un mélange entre une Lancia et une Mazda.

Un look japonais

Mais derrière son look « japonais » se cache une voiture hybride configurée pour obtenir des résultats en fonction de l’apport énergétique. Une belle prouesse technologique pour une équipe pleine d’ambition.

La Z-One

Encore une voiture au look très “James Bond”. Elle sort de l’usine de la compagnie sud-africaine Perana Performance Group et a été présentée au public en 2009. Elle emprunte le chassis de la Corvette. Selon le site de l’entreprise, les ventes seront limitées à 999 exemplaires par an en Europe.

La Turtle, la voiture africaine 100% recyclée

Loin des modèles qui visent le haut de gamme, la Turtle, voiture made in Ghana, est fabriquée par des artisans qui se sont lancés le défi de construire un véhicule à partir de pièces de récupération. Il s’agit là d’une véritable leçon de civisme et d’inventivité dans une région impactée lourdement par les déchets.