Bagarre à la mosquée de Fann Hock: l’imam roue de coups un...

Bagarre à la mosquée de Fann Hock: l’imam roue de coups un fidèle pour une affaire de place

410
PARTAGER

A la mosquée de Fann Hock, il y’a de cela quelques jours, une violente bagarre a opposé l’imam à un des fidèles. Un vieillard qui n’a dû son salut qu’à l’intervention des rares fidèles qui étaient sur place. Selon les infos de « Vox Populi », c’est vers les coups de 5h du matin que l’incident a eu lieu. Dans sa plainte pour coups et blessures volontaires introduite au commissariat du point E, le vieux Moustapha Diop indique que le jour des faits, il était assis tranquillement sur la première rangée de la mosquée attendant l’heure de la prière. Mais, tout d’un coup, l’imam Alassane Diop est venu lui intimer l’ordre de changer de place sans aucune raison. Ce que le vieux dit avoir refusé en lui disant qu’il n’y avait pas de réservation à l’intérieur de la mosquée et que chacun est libre de s’asseoir à l’endroit de son choix. Et pour toute réponse, l’imam lui a rétorqué: « c’est parce que, justement, il s’agit de toi que tu dois changer de place ».

Il indique également que ce dernier l’a traité de vieillard sans vergogne. Joignant l’acte à la parole, il l’aurait tiré de force. Mais, puisqu’il n’était pas en mesure de déplace le vieux, il a commencé à le rouer de coups. Sévèrement tabassé, le vieux est resté inerte sur le tapis de prière avant de reprendre connaissance quelques secondes après. « Vox Populi » de préciser qu’après cette altercation, le vieux avait les habits en lambeaux « qui est sorti presque nu de la mosquée », informe le témoin entendu à la police. Et d’après les autres témoignages, l’imam n’est est pas à sa première expérience puisqu’il a eu, à plusieurs reprises, des démêlés avec les fidèles. Lors de son interrogatoire, il a nié avoir levé la main sur le plaignant  expliquant que ce dernier était assis à la place du muezzin. Selon lui, c’est le vieux qui a commencé les hostilités en se jetant sur lui. L’affaire a atterri sur la table du procureur de la République.