8 POSITIONS SPÉCIALES MASTURBATION

8 POSITIONS SPÉCIALES MASTURBATION

489
PARTAGER
Young woman in bed getting orgasm.

Seul ou à deux la masturbation fait partie des petits plaisirs qui pimentent la vie sexuelle mais on en a très vite fait le tour. C’est pourquoi Medisite vous propose 8 positions pour stimuler avec les mains : le pénis, le clitoris ou le vagin et atteindre le septième ciel en solo ou en duo.
En 1970 Shere Hite, célèbre sexologue américaine a mené l’enquête auprès 3000 femmes afin d’en connaître plus sur leur sexualité.

1 – Sur le dos pour émoustiller le clitoris

Leurs réponses révèlent que 85% pratiquaient la masturbation. 6 façons différentes de le faire ont été énumérées. Dans 73% des cas la stimulation du clitoris en étant sur le dos était la plus pratiquée.

En pratique : la femme est sur le dos, la tête posée sur son oreiller et stimule son clitoris avec le bout des doigts. Il est possible d’effectuer des mouvements de haut en bas sur le clitoris comme le font les hommes avec leur pénis, explique Jane Hunt, auteur du livre Osez la masturbation féminine . Pour varier, on peut aussi relever les jambes sur sa poitrine.

L’avantage de cette position : c’est la position la plus simple qui permet de se concentrer uniquement sur son plaisir sans faire trop d’effort, l’orgasme est quasi sûr.

A savoir : il est préférable de lubrifier la zone afin de faciliter le geste et le garder agréable avec un lubrifiant ou encore sa salive.

2 – Sur le ventre pour un orgasme plus puissant

Dans la grande enquête sur la sexualité de la sexologue Shere Hite, la deuxième position la plus utilisée pour la masturbation féminine est celle où la femme se caresse en étant sur le ventre.

En pratique : la femme est sur le ventre, le visage tourné sur le côté et vient caresser son clitoris avec la pulpe des doigts, la paume contre le mont de Vénus.
L’avantage de cette position : le bras et la main sont maintenus par le poids du corps, seuls les doigts se concentrent à stimuler le clitoris avec des mouvements circulaires ou de haut en bas. « La pression du poids du corps à plat ventre enrichie les caresses qui sont plus directes », explique Jane Hunt, dans le livre Osez la masturbation féminine (édition La musardine) . En plus, la poitrine et le reste du corps sont en contact avec le tissu, procurant des sensations extrêmes.

3 – A califourchon sur un oreiller

4% des femmes utiliseraient la technique de masturbation indirecte.
Elle consiste à utiliser le frottement des grandes lèvres contre le clitoris pour opérer une pression. Ce dernier n’est donc pas touché directement. Les femmes qui ont « éduqué » leur sexe à ressentir du plaisir de cette façon sont souvent très sensibles et ressentent des douleurs lorsque le bout de leur clitoris est touché directement. Pour cette méthode, les femmes ont généralement recourt à un objet doux.
En pratique : « Le plus souvent l’objet de prédilection est un oreiller, un traversin, un drap en boule », explique Jane Hunt, auteur du livre Osez la masturbation féminine . Il suffit de se mettre à califourchon sur l’oreiller et de frotter le clitoris d’avant en arrière. Le contact entre le tissu et l’organe génital entraîne une excitation et la pression exercée dessus fait monter le plaisir.
L’avantage de cette position : les mains ne sont pas occupées et peuvent caresser pleins d’autres zones érogènes, et la technique est quasi sans faute c’est l’orgasme assuré.

4 – Assise sur une chaise les cuisses serrées

Voilà une position qui devrait permettre de prendre du plaisir en pleine journée sans que personne ne le remarque.
En pratique : assise sur une chaise garder les cuisses bien serrées, les mains restent sans rien faire ou peuvent caresser d’autres parties du corps que le sexe. Effectuer des mouvements de « sciage » avec les cuisses d’avant en arrière. Les adducteurs, muscles intérieurs des cuisses pressent les grandes lèvres qui, à leur tour, exercent une pression et un frottement sur le bout du clitoris procurant un plaisir grandissant.
L’avantage de cette position : cette position est discrète et faisable partout tout en restant habillée. Elle est parfaite pour celles qui ont un petit penchant exhibitionniste.
A savoir : en contractant les fesses et le périnée l’orgasme sera presque similaire à celui ressenti avec la pénétration.

5 – Allongée dans la douche avec le jet d’eau

Vous ne verrez plus votre pommeau de douche de la même façon après ça.
Selon l’étude effectuée par la sexologue Shere Hite, 2% des femmes utilisent la technique de masturbation grâce à l’eau.
En pratique : s’allonger sous la douche, les jambes écartées et relevées contre la poitrine. Placer le jet d’eau de façon à ce que l’eau coule directement sur le clitoris, la pression de l’eau et le jet en continu permettent de stimuler le clitoris comme un sextoy mais de façon plus agréable.
L’avantage de cette position : ça ne demande aucun effort puisque l’eau, fait tout le travail, ni trop de temps puisqu’on profite de prendre sa douche pour utiliser cette technique. Dans l’intimité de sa salle de bain aucun risque d’être surpris et le résultat est quasi certain : le septième ciel en quelques minutes.

6 – Le 69 pour une masturbation mutuelle

Vous avez envie de pimenter vos préliminaires ?
Il est vrai que la liste n’est pas très longue, mais la façon de les faire si ! Dans son livre Osez la masturbation féminine Jane Hunt conseille, pour éviter le traditionnel « je te caresse d’abord et après c’est mon tour », d’avoir recours à la position du 69 pour jouir ensemble.
En pratique : l’homme est allongé sur le dos et la femme s’accroupit sur lui au niveau de son visage. Pendant que l’homme caresse le sexe de sa partenaire cette dernière peut en faire de même.
L’avantage de cette position : elle change de la routine, et l’homme peut aussi procurer un orgasme vaginal en stimulant l’intérieur du sexe avec ses doigts.

7 – La masturbation en face à face

Contrairement à tout ce que les films pour adultes et l’imaginaire masculin peuvent croire les femmes non par forcément besoin d’une pénétration pour avoir du plaisir.
C’est pourquoi il est tout à fait possible de casser la routine en se contentant de se caresser l’un et l’autre. Pour cela la position en face à face permet aux deux partenaires de venir ensemble.
En pratique : l’homme est allongé sur le dos et caresse le sexe de sa partenaire, qui elle-même couchée juste à côté, le masturbe en même temps.
L’avantage de cette position : les deux partenaires peuvent ressentir du plaisir ensemble et se regarder entrain d’atteindre le septième ciel pour un plaisir décuplé.

8 – A califourchon sur le genoux de son partenaire

Certaines femmes n’aiment pas que l’on caresse directement leur clitoris.
Le geste du partenaire et le contact avec son doigt peuvent être trop agressifs et rendre l’organe sensible. C’est pourquoi elles préfèrent la stimulation indirectr, c’est-à-dire, quand les grandes lèvres exercent une pression sur le clitoris.
En pratique : pour celles qui souhaitent prendre du plaisir tout en caressant leur partenaire, mais qui sont trop sensibles au niveau du clitoris il est possible de se mettre à califourchon sur le genou de monsieur ou sur un oreiller.
L’avantage de cette position : de cette façon, en effectuant des petits mouvements circulaires, d’avant en arrière ou même en restant immobile la peau de la jambe ou le tissus de l’oreiller caresse doucement le sexe de la partenaire lui procurant des sensations de plaisir.